Le respect pour les animaux, qu'est-ce que cela implique dans la pratique ?

Le dictionnaire anglais Longman Dictionary of Contemporary English définit le respect entre autres comme "to be careful not to do anything against someone's wishes".
Le dictionnaire (néerlandais) van Dale donne la définition suivante du mot respecter :

  1. montrer du respect (pour) => prendre quelqu'un au sérieux, ne pas humilier quelqu'un, honorer quelqu'un
  2. traiter (une chose) avec respect => respecter
  3. respecter (des prescriptions) => observer

Cela paraît si facile : ne pas humilier quelqu'un. Les animaux auraient en outre une valeur intrinsèque. Que veut dire le respect pour la valeur intrinsèque de l'animal ou comment connaître les désirs des animaux ?
Si l'on demande à 100 personnes si elles ont du respect pour les animaux, elles donneront toutes une réponse affirmative. Si l'on demande à ces mêmes personnes de donner une définition du mot respect, elles se borneront à faire des descriptions proches des élaborations précédentes du dictionnaire van Dale. Toutefois, si l'on leur soumet 100 situations qui varient selon le degré par lequel des animaux sont utilisés, on constatera un grave désaccord sur la question de savoir si le comportement des hommes témoigne de respect. Par exemple, l'excision partielle des becs des poules pour diminuer les conséquences du picotage agressif est-elle la manifestation d'un manque de respect pour la poule ? C'est une atteinte portée à l'intégrité physique de l'animal, mais quelle en est la gravité ?
Ou le fait de couper les queues des porcs afin de prévenir que ceux-ci coupent plus tard les queues des autres porcs avec les dents constitue-t-il un manque de respect pour le jeune animal ?
On prononce facilement le mot respect, mais celui-ci n'est pas un fil conducteur pour nombre de gens afin d'en venir à des décisions unanimes en ce qui concerne la manière de traiter les animaux.
Voilà pourquoi je propose de donner la définition suivante du mot respecter : garder le juste milieu entre l'engagement et la distanciation.
Comme il en vaut pour l'étiquette, il s'agit de s'intéresser à l'autre, sans lui tirer les vers du nez.
Le respect signifie l'observation des frontières de sa propre liberté et de celle d'autrui. Donnez aux autres, aux animaux aussi, assez de place pour être eux-mêmes. Dans le cas des animaux domestiques entretenus pour la production agricole : donnez à ces animaux le cadre où ils peuvent se comporter de manière naturelle. Si l'on offre l'occasion aux animaux de se promener en liberté dans un pré, on n'a pas à leur couper les becs ni les queues.

La signification centrale de la liberté

Notre système juridique nous montre que nous essayons d'appliquer le droit à la liberté à nous-mêmes. Dans les 17 premiers articles de loi principaux que notre Constitution connaît, les droits fondamentaux classiques, on a essayé de garantir ce droit à la liberté pour tous les hommes d'égal à égal. En lisant ces articles et en imaginant d'accorder des droits équivalents aux animaux, on découvrira que cela est bien possible. Nous n'avons qu'à laisser l'animal libre (dans des limites plus larges qu'à présent). Si l'animal ne peut pas se conduire d'une manière naturelle et libre, il s'agit d'une forme de cruauté envers les animaux, malgré les bons soins qu'on leur donne. La mise des truies d'élevage à une chaîne courte des mois durant est un exemple poignant de la violation de leur liberté de mouvement. Il est écrit dans l'article 15 de la constitution qu'en dehors des cas prévus par ou en vertu de la loi, nul ne peut être privé de sa liberté. Quel est le crime commis par le cochon d'engrais pour qu'il doive passer sa vie avec trop d'animaux dans un espace trop menu et malsain ? Cette dernière situation entraîne l'ennui et l'agression, tout comme pour les hommes.

Un autre exemple : l'article 11 de la constitution décrit le droit à l'intégrité physique. On pourrait appeler une violation de cette liberté le fait d'arracher ou de couper des dents ou de castrer des porcelets (sans anesthésie).
La séparation de la vache et du veau immédiatement après la naissance signifie qu'on traite ces animaux comme des objets. La fonction du veau est de stimuler la sécrétion du lait de la mère. Ensuite on rend le veau bon pour l'abattage aussi vite que possible.
Ainsi que cela se fait chez les hommes, les droits des animaux devraient être garantis par les 2 mêmes concepts : liberté et égalité (pour tous les animaux).

Que le comportement d'un animal soit déterminé par la nature plutôt que d'être l'effet d'un choix libre, cela n'ôte rien au droit à la liberté.